Jardin Mosaïc, Nord.

Au coeur du Parc de la Deûle dans le Nord, se niche un jardin extraordinaire… Un jardin en forme d’invitation à rêver, et à s’ouvrir, c’est le parc Mosaïc composé de dix jardins contemporains. Chaque groupe de paysagistes, plasticiens et architectes a construit un espace restituant l’univers culturel et paysager des migrants venus peuplés la région. Jamais je n’avais rencontré de lieu similaire, à ma connaissance c’est un espace unique en France : enfin un lieu qui rend hommage à la culture des migrants !

Aussi, j’ai été particulièrement touchée lorsque les organisateurs m’ont sollicitée, deux années de suite, à conter dans le jardin construit par le paysagiste Hervé Lanrendeau, la plasticienne  Maria Roskosz et l‘architecte Dominique Smelkowski. Il s’agissait, vous vous en doutez du jardin d’Europe Centrale, celui des migrants de Pologne, Ukraine, Russie, Tchéquie et Slovaquie, venus si nombreux pour rejoindre les gueules noires dans les mines du Nord-Pas-de-Calais.

Dès que je suis arrivée dans ce joli lieu, un air familier m’a rappelé les petites isbas aux motifs floraux peints sur les murs, surtout celles qui côtoient le sud de la Pologne au bord du Danube que j’aime tant. J’ai retrouvé le délicat parfum des roses trémières et tournesols flamboyants, les images des contes transmis par ma grand-mère, par mes collectages, mes lectures et recherches se sont réveillés  portés au vent sur les branches parfumées du tilleul …branches sur lesquelles les rubans de couleur déposent des voeux. Mon idée de ballade contée était née!

C’est ainsi que j’ai emmené les auditeurs dans les contrées slaves, rubans étaient à portée de mains, nos vœux se sont envolés portés par les histoires et les cœurs ouverts.